Formule 1 : GP de Bahreïn : Pré-course

Publié le par thefastracer

Les impressions des pilotes avant la course.

 

Button (portrait)Jenson Button : Le britannique est confiant pour Bahreïn. D'après lui, le tracé favorise la McLaren qui pourra reprendre le dessus sur la Mercedes qui vient de faire un week-end parfait. En effet, la température est bien plus importante qu'en Chine, la Mercedes risque d'avoir de sérieux problèmes de pneumatique en fin de course. L'anglais déclare : "La piste a un bon équilibre de virages difficiles, techniques et à basse vitesse, et de courbes plus rapides, à vitesse élevées, en particulier les deux sections derrières les stands, ce qui est très satisfaisant quand on les enchaïne bien. Notre voiture devrait être bonne ici."

 

Alonso (portrait)Fernando Alonso : Le pilote Ferrari est toujours aussi sceptique concernant sa voiture. En effet, la voiture de devrait pas recevoir de nouvelles améliorations par rapport à la Chine où il faut bien le reconnaître, on a pas vraiment vu en quoi elle était meilleure. Fernando Alonso estime avoir montré le vrai niveau de la Ferrari en Chine avec sa neuvième place. Il s'attend de nouveau à un week-end difficile. Il déclare : "Je sais bien qu'à Sakhir, nous pouvons nous attendre à un nouveau week-end difficile, ce qui est naturel, en partie en raison des caractéristiques de la piste et aussi parce que la voiture est la même qu'à Shangaï. [...] Le championnat est très ouvert et il y a beaucoup d'équipes d'équipes qui prétendent à la victoire, mais nous devons clairement faire des progrès pour être plus compétitifs. Nous devons faire ces progrès aussi vite que possible."

 

Pic (portrait)Charles Pic : Pour sa première fois de la saison sur un circuit qu'il connait, le français pense être plus à l'aise. En effet, sa Marussia a été amélioré et devrait lui permettre d'attaquer un peu plus. Le français s'exprime : "Les trois premières courses ont été assez difficiles parce que je n'avais jamais roulé sur ces circuits avant, donc c'était une vraie plongée dans l'inconnue. [...] Ce sera bien de rouler à Bahreïn parce que je pourrai immédiatement entamer le programme sur l'aérodynamique et les réglages, sans penser à comprendre le circuit et les caractéristiques de la piste. J'espère que cela me permettra d'attaquer plus."

Publié dans Formule 1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article